L'élevage


Qui sommes-nous

Passionnée depuis mes 12 ans par la cynologie, je fais l'acquisition de mon premier chien, un Berger Allemand nommé Falco, à l'âge de 18 ans.

J'intègre un club canin et 3 ans plus tard je concoure en CUM-VPG 3 avec Falco.

En 1996, j’obtiens mon diplôme d’assistante en médecine vétérinaire, métier pour lequel je vouerai une véritable passion durant de nombreuses années.

Puis je fais l’acquisition d’autres bergers allemands (une meute atteignant 7 sujets) qui jalonneront ma vie durant plus de 10 ans.

En 2002 j'obtiens mon brevet de monitrice d’éducation canine MEC. Par la suite je fais le complément de formation pour pouvoir dispenser les cours obligatoires prévus par la nouvelle ordonnance sur la protection des animaux Suisse (OPAn).

En 2002 et 2003, je concoure en RCI - IPO 3 avec Tom vom Lärchenhain, un berger allemand noir.

Je remporte le championnat cantonal Jurassien et après quelques concours avec une moyenne au-dessus de 280 points, je participe au championnat Suisse du berger allemand en 2003. Inscrite pour le 1er sélectif WUSV, mon chien déclare subitement une maladie auto-immune qui va le terrasser en 5 jours (myastena gravis foudroyante), je fus contrainte de le faire euthanasier le week-end même où je devais participer au sélectif.

Jouant de malchance avec la santé de plusieurs de mes Bergers allemands, je prends alors une année sabbatique pour découvrir le Berger Hollandais, une race qui saura me convaincre par ses très nombreuses qualités (détails sous "historique de l'élevage").

Passionnée par le comportement canin et persuadée du fonctionnement hiérarchique hédoniste chez le chien, en 2004 je me tourne définitivement vers les méthodes de dressage basées sur le renforcement positif. Le clicker entrera dans ma vie quelques années plus tard pour ne plus me quitter. Travailler en collaboration avec mes chiens, dans un échange positif me procure une satisfaction énorme.

Virginie Parrat (Guenat)

Assistante en médecine vétérinaire
Monitrice d’éducation canine MEC et formatrice OPAn

Attiré depuis tout temps par les chiens, j’ai fait l’acquisition de mon premier berger allemand, Quinsi, début 2005.

J’ai intégré avec lui la brigade canine de la gendarmerie Jurassienne durant 3 ans.

Je découvre le Berger Hollandais avec la rencontre de Virginie. Race qui m'a convaincu très rapidement par ses multiples qualités et son immense potentiel comme chien de sport ou d’interventions. La passion pour le Berger Hollandais me gagne.

Je m'occupe de l'intendance de l’élevage comprenant l'installation des chenils, fabrication des box, clôtures, obstacles etc... et je participe activement à toutes les manifestations (expo, concours…) dans lesquelles nous présentons et travaillons nos bergers hollandais.

Frédéric Parrat

Gendarme
Brigade canine de 2005 à 2007

Historique de l'élevage

L’élevage, un rêve de longue date :


Le rêve de faire de l’élevage est né chez moi avant même que je sois propriétaire de mon premier chien. Mais les exigences de qualités que je me suis fixées me feront patienter plus de 15 ans. J’ai voulu attendre d’être en possession de chiens dont je sois pleinement convaincue par leurs qualités caractérielles, morphologiques et sanitaires, pour démarrer cette entreprise.

La rencontre de l'élevage des Fonds de Gueule :


La rencontre avec l’élevage des Fonds de Gueule a été une révélation. Son éleveur, Monsieur Jimmy Cazalas, compétiteur et homme d’attaque, opérait une sélection très rigoureuse sur les aptitudes au travail de ses chiens et tenait un discours d’utilisateur objectif sur les qualités de ces derniers. J'assiste à un entraînement où je vois des hollandais combatifs, rapides, courageux et très disponibles, convaincue, je réserve alors mon premier berger hollandais.

Fin 2004, après une année d'attente, Van Draak naît. Je suis comblée.


Van Draak à 12 semaines



Me plongeant corps et âme dans la découverte de cette race, je n’allais que de bonnes surprises en bonnes surprises. Le berger hollandais était déjà en pleine évolution. La qualité de ses sujets s’améliorait et s’améliore encore de portées en portées. Bref, une race qui évolue vite, très vite grâce à des éleveurs et des utilisateurs passionnés désireux de promouvoir cette race encore méconnue malgré ses multiples qualités.

J’avais donc trouvé la race de chien qui me correspondait vraiment et mon rêve d’élevage, plus vif que jamais, pouvait enfin se dessiner dans une race.

Van Draak révélant de fantastiques qualités de travail, une très belle morphologie et étant exempt de problème de santé (dysplasie A/A etc..), il ne nous restait plus qu'à trouver LA femelle pour démarrer notre élevage.

Le choix de notre première femelle d'élevage :


En 2006, nous faisons l'acquisition d'une première femelle, qui, ne correspondant pas à nos exigences de qualités, ne sera pas retenue pour l'élevage.

Nos contacts amicaux avec l'élevage des Fonds de Gueule nous permet de faire connaissance avec une lignée extraordinaire :

Nico van Neerland KNPV finaliste 2002-2003-2004 + vainqueur du championnat KNPV 2002.

Utilisé plusieurs fois comme étalon à l'élevage des Fonds de Gueule, Nico est un chien aux formidables et indéniables qualités de travail. Il s'est révélé être aussi un exceptionnel traceur. Pur produit d'une lignée KNPV (discipline de la police néerlandaise) Nico dû acquérir sa reconnaissance auprès de la FCI et être enregistré à titre initial. De cet étalon naîtra des chien exceptionnels.

Nico van Neerland



Son digne fils, Tam-Tam des Fonds de Gueule (RING 3 finaliste champ. de France 2009 + sélectifs 2008-2009-2010), né de l'accouplement Nico van Neerland X Olympe de La Fureur de Vivre, appartenant à Monsieur Steve Dard, deviendra à son tour étalon à l'élevage des Fonds de Gueule et confirmera le fantastique potentiel de cette lignée. Tam-Tam figure actuellement (2017) dans la majorité des pedigree des hollandais de travail.

Tam-Tam des Fonds de Gueule



Arrive ensuite, Brassaï des Fonds de Gueule, issu de l'accouplement de Lochness du Clos Bourguignon (Ring 3 - Mondio 3 - Obé 3) X Taway des Fonds de Gueule (fille de Nico et soeur de Tam-Tam) appartenant à Monsieur Gérard Vallon. Lui aussi devient étalon à l'élevage des Fonds de Gueule et confirme également cet immense potentiel. Concourant en ring 3 avec des super pointages, il participera lui aussi à plusieurs sélectifs et finales.

Brassaï des Fonds de Gueule



En 2009, nous faisons l'acquisition de 2 chiots femelles à l'élevage des Fonds de Gueule sur la portée :

Calix des Fonds de Gueule (Tam-Tam FDG X Gotha van Neerland : tout 2 issus du fameux Nico)

X

Brassaï des Fonds de Gueule


Une portée en consanguinité 3 X 3 sur Nico van Neerland, possédant tous les plus grands bergers hollandais de travail dans ses ascendants directs, et première portée KNPV par Nico possédant un pedigree complet à 3 générations.

Des 2 femelles acquises, c'est Edel Jade des Fonds de Gueule qui nous apportera une entière satisfaction quant à ses qualités caractérielles et morphologiques.

Elle réussira brillamment, en automne 2010, tous les tests de la sélection d'élevage suisse.

Nous possédons alors les deux chiens à la hauteur de nos exigences pour démarrer notre élevage.

L’histoire des Dragons du Courtival peut enfin commencer…


Nos première portée est née en 2011, nous avons conservés à l'élevage An Indian et Apache. Après plusieurs portées avec nos femelles Edel Jade et An Indian, l'heure est à la relève du côté des lices. Mais la digne relève de nos super femelles se fait désirée.....

Nous recherchons depuis plusieurs années une relève de qualité. Nos exigences nous ont fait écarter pas moins de 4 femelles (2 achetés à l'étranger et 2 nées chez nous), car ne correspondant pas à nos critères élevés de qualité nous avons préféré ne pas poursuivre l'aventure de l'élevage avec elles.

En 2016, la perle rare est enfin arrivée à l'élevage, nous attendons d'avoir passé tous les examens de la sélection d'élevage Suisse (octobre 2017) pour, nous l'espérons, annoncer sa 1ère portée en 2018..... Affaire à suivre !


Notre philosophie d'élevage

Nos convictions :


Partant du principe que tout est génétique, nous opérons une sélection très rigoureuse de nos reproducteurs. Nous recherchons des sujets répondant à nos strictes exigences pour avoir envie de retrouver leurs caractéristiques dans leur descendance. Jusqu'à ce jour nous avons déjà écartés 5 femelles sur lesquelles nous avions misés (elles avaient donc été choisies avec grand soin) préférant attendre que de faire reproduire une femelle dont nous ne sommes pas pleinement convaincus.

Si la lignée de sang a une importance capitale, le spécimen même est primordial à nos yeux. Nous ne garderions pas un chien pour l'élevage si celui-ci, malgré un pedigree fantastique, ne révélait pas lui-même les qualités requises.

Le but dans l'élevage est de tenter d'améliorer une race. Pour nous il est essentiel de travailler sur plusieurs points. Le recherche de l'amélioration des aptitudes sportives d'une race ne doit pas se faire au détriment du standard et encore moins de la santé.

Caractéristiques exigées chez nos reproducteurs :


  • Attraction sociale
  • Stabilité nerveuse
  • Disponiblilté
  • Capacité d'adaptation
  • Apaisement rapide (on/off)
  • Seuil d'explosion élevé
  • Instinct de proie (jeu avec la serpillère : vitesse de saisie - profondeur de prises - volonté - vitesse d'apaisement)


Provenance de l'affixe

Notre affixe des « Dragons du Courtival » a été enregistré par la FCI et la SCS le 26.06.2008.

Le nom "dragons" vient tout simplement du nom de notre mâle Van Draak. Draak traduit du néerlandais signifie dragon !!

Courtival est la région dans laquelle nous vivons. Cela définit un secteur regroupant les quelques petits villages de notre coin de montagne.

Comme pour nous toute l’histoire du berger hollandais a commencé avec Van Draak, c’était le moyen de lui rendre hommage.

Installations

Situés en pleine campagne, nous avons la chance d'avoir accès à de grandes promenades en partant directement depuis la maison.

Nos chiens vivent au chenil la journée mais passent la soirée et la nuit à l'intérieur de la maison en notre compagnie. Ils bénéficient ainsi de notre présence plusieurs heures par jour et d'un cadre de vie familial. Les promenades sont au programme chaque jour, ils profitent donc quotidiennement des kilomètres de chemins de campagne qui s'offrent à nous.

Nos bergers hollandais vivent ensemble au chenil comme à la maison. Nous avons donc aménagé un grand boxe de 13.5 m2, couvert et abrité, donnant accès directement à un parc d'ébats de 66 m2. Nous avons également un petit boxe attenant à un parc d'ébat de 25 m2. Egalement attenant au grand parc de 66 m2, un boxe fermé de 8 m2.



Nous avons la chance d'avoir notre propre terrain d'entraînement d'une surface de 800 m2 clôturé agrémenté de quelques obstacles.

Lorsque nous avons une portée, nous profitons également de ce terrain pour créer un parc d'éveil géant avec différentes stimulations. Nous lâchons ainsi les chiots une fois par jour sur ce terrain, en comagnie parfois d'autres chiens, pour leur bonne socialisation.



Installations des chiots

Nos chiots sont élevés jusqu'à l'âge de 3,5 - 4 semaines à l'intérieur de la maison.

A partir de la 2 ème semaines nous installons une extension à la caisse de mise-bas pour que les chiots puissent sortir et commencer de s'ébattre un peu.



Pour les portée nées à la belle saison, les chiots intègrent dès la 4 ème semaines maximum un grand boxe extérieur où nous avons aménagé un grand caisson parfaitement isolé des courants et de l'humidité d'où les chiots peuvent sortir à leur guise pour jouer soit dans la partie abritée du boxe, soit directement dans le parc d'ébats.



Le parc d'ébats est agrémenté, de façon différente chaque jour, de différents petits obstacles, planches d'éveil, diverses stimulations visuelles et auditives.



Pour les portées nées en période hivernale, nous avons aménagé une partie de notre grange avec une trappe donnant accès à un parc d'ébats extérieur. Ainsi les chiots, en cas de mauvais temps, ont un grand espace intérieur pour s'ébattre et jouer tout en étant protégé de la neige, du gel et du vent.



Divers et d'hiver...

Petit souvenir d'un hiver rigoureux où nos bergers hollandais se promenaient avec un tonneau de rhum autour du cou et étaient des pros de la fabrication d'igloos :-) !!

Remerciements - FDG

Etant donné que nous fondons notre base d’élevage sur le précieux et long travail de sélection de l’élevage des Fonds de Gueule, nous ne pouvions créer notre site sans lui dédier un post à part entière.

Nous tenions donc à remercier très chaleureusement Monsieur Jimmy Cazalas, éleveur des Fonds de Gueule, ainsi que son associé Monsieur Stéphane Agudo.

Jimmy et Stéphane en plus d’être des amis, ont toujours été pour nous une source de conseils et de renseignements précieux concernant le berger hollandais.

Grâce à eux, nous avons pu acquérir des chiens exceptionnels, et nous enrichir de multiples informations capitales sur différentes lignées de travail.

« Les copains, un immense merci pour tout le travail que vous effectuez depuis des années pour la race du berger hollandais ainsi que pour votre super collaboration dans la création de l’élevage des Dragons du Courtival, qui grâce à vous aussi, voit enfin le jour !! »

En souhaitant que notre amitié perdure bien au-delà du berger hollandais :-) !!!

Remerciements photos :

Un grand merci à toutes les personnes ayant donné leur autorisation d'exploitation des photos :

  • L'élevage des Fonds de Gueule dans les Landes, France de Jimmy Cazalas et Stéphane Agudo pour les photos de : Lochness du Clos Bourguignon / Taway des Fonds de Gueule / Gotha van Neerland / Olympe de la Fureur de Vivre.
  • L'élevage Sevenpines au Texas - USA de Judith Powell pour les photos de Nico van Neerland
  • L'élevage Le Dobry à Hoogkerk - Hollande de José & Klaas Stienstra pour les photos de : Sandor Le Dobry / Havrevingen's Furie / Havrevingen's Harma
  • Steve Dard en Ardèche - France pour les photos de Tam-Tam des Fonds de Gueule
  • Gérard Vallon en Ardèche - France pour les photos de Brassaï des Fonds de Gueule